Le Festival L'Adresse etcetera : un rituel civique

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

etcetera : un rituel civique
Samedi 23 septembre 2017
10 mai 2017
Atelier débat et discussion

Les élèves de CE2/CM1 de l’école Daniel Faucher et les enfants des associations Voir et Comprendre et Archipel ont participé à un atelier débat-discussion, en préparation du tableau qui se tiendra place de la Daurade

« On peut partager de l’amour, on peut partager des bons moments, on peut partager des sentiments, des secrets, sa vie, sa religion, ses émotions. » « On peut exprimer de la peinture, une lettre, plein de choses. »

Mené par la chargée de médiation du Printemps de septembre, l’atelier consistait à réfléchir et débattre autour de mots extraits de la Constitution française (liberté, peuple, coopération, indépendance, fraternité, paix...) à partir d’une sélection d’images comme support de réflexion (œuvres d’art, publicités, photographies). Les élèves ont ainsi été amenés à dire ce que leur évoquait Le faux miroir de Magritte, ou encore La petite fille au ballon de Banksy, et à s’interroger sur des questions qui traversent l’actualité.


« Être citoyen c’est comme dans une ville, les gens sont rassemblés et vivent en communauté. »

Cet atelier a d'abord été mené avec les élèves de l'école élémentaire publique Daniel Faucher 2, quartier Reynerie; puis cela a été au tour des enfants de Voir et Comprendre, association d’éducation populaire qui développe son action de proximité aussi à la Reynerie autour des thèmes de la non-exclusion, de la lutte contre la délinquance, l’illettrisme et l’échec scolaire; enfin, un troisième atelier s'est déroulé cette fois dans le quartier d'Arnaud-Bernard avec l'association Archipel, dont la mission est de développer la connaissance et la pratique de l'art grâce à des ateliers d’arts plastiques pour enfants et adultes, et des évènements artistiques divers.

 

Les discussions ont été enregistrées et seront diffusées pendant le tableau Place de la Daurade le samedi 23 septembre.

Les mots de la Constitution qui ont été choisis vont ensuite constituer la matière d’un second atelier, durant lequel les enfants représenteront les mots qu’ils auront choisi à travers une création plastique.