Le Festival L'Adresse etcetera : un rituel civique

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

L'ADRESSE
DU PRINTEMPS
L’Adresse du Printemps de septembre est le lieu convivial, accessible et visible des bureaux de l’équipe au travail ; il est aussi l’espace flexible, réactif, créatif, convergent, réflexif, d’un programme de rendez-vous réguliers entre deux séquences biennales de la manifestation.
L'ADRESSE DU PRINTEMPS DE SEPTEMBRE

L’Adresse du Printemps de septembre
2, quai de la Daurade
31000 Toulouse

Ouvert au public du mercredi au samedi de 12h à 18h
(hors événements spécifiques)
Informations au 05 61 14 23 51

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
 
LES 19H DE L’ADRESSE
Le Printemps de septembre a toujours fait du soutien à la jeune création l’un de ses principes fondateurs. En collaboration avec l’institut supérieur des arts de Toulouse, il initie en 2016 Le Choix du Printemps, qui récompense un artiste récemment diplômé.


10MAI
-10JUIN

MATHILDA MARQUE-BOUARET
Le Choix du Printemps
(exposition)

« Souvent ça paraît grave. Grave et grinçant. Mais à bien regarder, ça peut être drôle, et un peu bête même. Des scènes étranges, pleines de disproportions et de contradictions ». Mathilda Marque-Bouaret, dont le médium principal est la peinture, est diplômée de l’isdaT beaux-arts et lauréate 2017 du Choix du Printemps.

OUVERTURE
LE MERCREDI 10 MAI À 18H30
dans le cadre de WE ACT,
weekend de l’art contemporain

du réseau PinkPong.

MARDI
16MAI
19H

BÉNÉDICTE VILGRAIN
Les éditions Contrat maint 4/5
(lecture et conversation)

C’est au tour de Bénédicte Vilgrain de répondre à l’invitation de Contrat maint. Sa toujours en cours Grammaire tibétaine (dix chapitres, le onzième en cours) est à la fois traduction et performance, conférence et fable, traité de grammaire et interprétation du monde, poème en continuelle écriture. Une importante, et parfois déconcertante, épreuve de l’étranger.


MARDI
23MAI
19H

VALÉRIE MRÉJEN
Communiqué
(conférence - performance)

Comment expliquer son travail d’artiste ? Que dire quand on vous demande de quoi ça parle ? C’est quel genre de vidéos ? Sur quel thème ? Comment donner une idée des thématiques et de la forme, en quelques phrases ? Comment parler d’une nouvelle série d’oeuvres dans un communiqué de presse ?

En collaboration avec le Centre d’art et de photographie de Lectoure où le travail de l’artiste et écrivaine Valérie Mréjen est présenté jusqu’au 21 mai. Plus d’info : www.centre-photo-lectoure.fr


MARDI
30MAI
19H

ÉVELYNE TOUSSAINT
Sortir du ventre de la baleine
(conférence 3/3)

Dans le troisième volet de son propos sur les pratiques de résistance, l’historienne de l’art Évelyne Toussaint s’intéresse à Stan Douglas, exposé au théâtre Garonne lors de l’édition 2016 du festival. Les oeuvres de l’artiste canadien, qui s’approprie les codes du cinéma, de la télévision ou de la photographie de presse, brouillent les frontières entre documentaire et fiction, déconstruisant l’image par l’image.


MARDI
6JUIN
19H

MARIE-LUCE RUFFIEUX
Les éditions Contrat maint 5/5
(lecture-performance et conversation)

Contrat maint reçoit Marie-Luce Ruffieux, écrivain et artiste qui « flirte avec la littérature et la parole ». Cela se concrétise le plus souvent dans des textes (poésie et roman) et des performances, où elle a l’habitude tantôt de dire le texte qu’elle connaît par coeur, tantôt de le lire. Ces deux possibilités, portées par quelques gestes minimaux, construisent, à travers des phrases aux formes intrigantes, un rapport précis à l’espace et au récit.