Le Festival L'Adresse etcetera : un rituel civique

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

LE FESTIVAL
Avant

Eva KOT’ÁTKOVÀ

The blood is less impressive on green (Conference of body parts)
23.09.16 - 23.10.16
Installation - création — Hôtel-Dieu

Photos diane arques / ADAGP, Paris, 2016

Photos diane arques / ADAGP, Paris, 2016

PHOTOS DIANE ARQUES / ADAGP, PARIS, 2016

Eva Kot’átkovà, série Not How People Move But What Moves Them, 2013. Courtoisie galerie Hunt Kastner, Prague

Née en 1982 à Prague, où elle vit et travaille

 

L’univers surréaliste et touffu des installations et des performances d’Eva Kot’átkovà possède le charme d’un fascinant cabinet de curiosité constitué de strates d’images, d’histoires personnelles et d’objets énigmatiques. Utilisant une approche quasi archéologique et stimulée par un vif intérêt pour les institutions (administratives, psychiatriques, éducatives) et le théâtre, Eva Kot’átkovà crée des environnements immersifs à haute intensité symbolique dans lesquels photographies détournées, dessins, collages, photomontages, partagent la scène avec des éléments parfois récupérés, parfois fabriqués.
Son projet prend sa source à Toulouse avec la découverte, au Musée des instruments de médecine à l’Hôtel-Dieu, d’un dessin d’enfant – celui du docteur Anne Boucays alors âgée de neuf ans –, représentant une chirurgie cardiaque réalisée par son père en 1959 à Toulouse. Eva Kot’átkovà conçoit à partir de ce motif une installation multimédia composée entre autres de marionnettes, qui rejoueront dans un théâtre anatomique une étrange opération où le corps du patient est absent.