Le Festival L'Adresse etcetera : un rituel civique

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

LE FESTIVAL
Avant
Les mots bleus
08.10.16 - 18H-22H
Performance — Divers bars Toulouse

®FRANCKALIX

®FRANCKALIX

®FRANCKALIX

®FRANCKALIX

®FRANCKALIX

lectures - performances
Commissaires associés : François Aubart et Benjamin Seror

 

Auteurs : Gerlach en Koop, William Leavitt, Deimantas Narkevičius, Anouchka Oler

 

Lecteurs: Anne Bogard, François-Xavier Borrel, Raphaël Caire, Maxime Guillon-Roi-Sans-Sac, Camille Lopez, Yannick Meric, Aimée-Rose Rich, Leslie Ritz

 

BARS : L’Esquile (63, rue du Taur), L’Impro (7, rue Léon Gambetta), Un singe en hiver (28, rue des Blanchers), Café de la Concorde (17, rue de la Concorde)

Le projet Les mots bleus est né de l'idée que les bars jouent un rôle essentiel pour la communauté artistique qui s’y retrouve pour discuter autour d’un café ou jusque tard dans la nuit. Pour cette édition quatre artistes ont été invités à écrire une nouvelle ou un court texte qui sera lu par une personne attablée dans un bar. Chaque bar accueille une histoire différente.

L’artiste collectif gerlach en koop s’est soumis à un cours d’écriture en six jours de Mark E. Smith et s’est retrouvé coincé dans un troisième jour sans fin. William Leavitt a composé son texte en utilisant des mots choisis au hasard à partir d’images dessinées sur des cartes à jouer mélangées et distribuées. Deimantas Narkevičius se souvient de ses premières rencontres avec la musique populaire pendant la guerre froide alors qu’il avait environ huit ans. Anouchka Oler rapporte la quête d’un protagoniste qui aborde toutes ses relations de façon dogmatique ce qui lui permet de faire de sa vie une démarche expérimentale.