Le Festival L'Adresse

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

LE FESTIVAL
21.10 — 
10.02.2019
Avant

Béatrice Cussol

Les Parties
21.09.18 - 09.02.18
Exposition personnelle — La Médiathèque des Abattoirs – Frac Occitanie Toulouse

© PRINTEMPS DE SEPTEMBRE

PHOTOGRAPHE : DAMIEN ASPE

© Béatrice Cussol, N°456, 2008
encres stylo-bille et aquarelle sur papier, 100x160cm, photo Claire Dorn, détail

Commissaire associée : Annabelle Ténèze

La Médiathèque des Abattoirs accueille une exposition consacrée à Béatrice Cussol. L’artiste, connue pour son travail de dessin, est invitée à investir les lieux ainsi qu’à présenter un ensemble d’œuvres autour du livre, dont ses romans et plusieurs de ses carnets de collage, acquis l’année dernière pour la collection des Abattoirs.

Béatrice Cussol a développé une pratique du dessin engagée. Elle détourne la pratique de l’aquarelle, ce médium du loisir – des femmes, des peintres du dimanche, etc. – au profit d’une œuvre féministe. Elle emprunte notamment à l’aquarelle la légèreté de ses formes pour en faire une création expressive, voire expressionniste, et transgressive. La douceur rosée de l’aquarelle entre en contraste avec la crudité des scènes, se fait élégante et explicite, volatile et profonde, légère et engagée, drôle mais inquiétante. Déployée autour du dessin, sa pratique artistique s’étend aussi au tissu et à la littérature. Elle est également romancière et écrit depuis plusieurs années une histoire en images dans ses carnets qui ras- semblent, découpées dans des magazines, ses influences, ses colères, l’histoire en mouvement, etc. Le projet qu’elle présente aux Abattoirs fait pour la première fois la jonction entre les différentes facettes de Béatrice Cussol, en entremêlant dans son intervention architecturale, dessins, carnets d’images et romans.
 

Diplômée de la Villa Arson à Nice en 1993, Béatrice Cussol est connue pour ses dessins figuratifs qui mettent en scène des femmes dans un univers onirique qui déjoue les clichés féminins (sorcières, érotismes, etc.). Elle a également publié cinq livres Merci (2000) et Pompon (2001) aux éditions Balland, ainsi que Diane ? (2003), Sinon (2007) et Les Souffleuses (2009) aux éditions Léo Scheer. Présent dans les collections publiques suisses et françaises, son travail a fait l’objet d’expositions monographiques (Villa Arson, Nice ; Mamco, Genève ; Centre d’art de Neuchâtel, etc.) et collectives (Yerba Buena Center for the Arts, San Francisco, USA ; Brooklyn Museum, New York ; Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart ; Musée des Beaux-arts de Dôle ; Musée d’art contemporain de Lyon ; Centre d’art La Criée, Rennes, etc., ainsi qu’au Pavillon Blanc à Colomiers dans le cadre du Printemps de septembre 2016). Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis de 2009
à 2010 et enseigne actuellement à l’École des Beaux-Arts de Rouen.
Née en 1970 à Toulouse, elle vit et travaille à Paris.

Exposition réalisée en partenariat avec les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse.