Adrien Dax et l'activité surréaliste à Toulouse
17.09.21 - 17.10.21
Exposition — Ombres Blanches

AdrienDax, De l'arbre au tigre par l'éclair, 1961

Adrien Dax, La rencontre, 1969

Collection Herold

Né en 1913 à Toulouse, il y est décédé en 1979.

 

Peintre et dessinateur, Adrien Dax fait partie du groupe surréaliste réuni autour d’André Breton après 1948. Son œuvre et l’appareil théorique qui l’accompagne contribuent au renouvellement de l’automatisme pictural. Dax pense un nouveau paradigme de l’automatisme en peinture notamment nourri d’éléments empruntés aux sciences ou à l’ésotérisme, l’inscrivant dans le sillage de l’automatisme absolu. La production de l’artiste, marquée par une démarche expérimentale, se distingue par l’invention de nouveaux procédés techniques et par un vocabulaire plastique qui laisse la part belle au biomorphisme. Les années de jeunesse d’Adrien Dax mêlent avant-gardes, lutte antifasciste et engagement révolutionnaire. Elles contribuent à lui donner le recul nécessaire pour participer pleinement à l’action collective du groupe surréaliste, faisant de lui un des principaux animateurs du mouvement après-guerre, bien qu’il ait volontairement occulté son œuvre.

 

Les œuvres d’Adrien Dax ont été exposées à la Galerie Convergences, Paris (2014), à la Galerie Loin-de-l’œil, Gaillac (2001), à la Galerie La Marée, Bruxelles (1980 et 1976), à la Galerie Carole Brimaud, Paris (1994) lors d’expositions individuelles. Il a également participé à des expositions collectives lors de l’Exposition surréaliste, Chicago (1976), au Modern Museet, Stockholm (1970) ou encore au Musée d’art moderne, Prague (1968).