Archives

Keiichi Tahara - Loïs Greenfield - Deidi Von Schaewen

Les Projections de nuit
17.06.94 - 22H - 25.06.94 - 01H
Projections nocturnes — Cahors

Keiichi Tahara, Fragments de crops, 1993

Collection de l'artiste

Deidi Von Schaewen, France sud, 1973

Collection de l'artiste

Lois Greenfield, Arthus Aviles, 1993

collection de l'artiste

Dès que la nuit tombe, lumière et projections d'images prennent possession de la ville ancienne, invitant le public à un autre regard sur ce quartier chargé d'histoire.

 

Le parcours nocturne à pour thème : Lumière et Transparence. Ecran d'eau, tulles, surfaces de projection utilisées sont toutes transparentes. La mise en scène est conçue à partir des images de trois photographes.

 

Keiichi Tahara (né en 1951, vit à Kyoto, Japon)

 

Les différentes séries que comporte son oeuvre (les fenêtres, les portraits, les corps, les polaroids, les éclats, …) sont proposés sous formes de modules audio-visuels projetés sur écran géant en plein air, cour Caviole. Dans le cloître, des photographies sur dalles de verre sont disposées autour du déambulatoire. Au centre, une structure blanche renvoie la lumière qui permet leur lecture en transparence.

 

Loïs Greenfield (née en 1949)

 

Ses photographies sont suspendues, comme les corps qui le composent, et captées par des écrans invisibles (des tulles tulles presque transparents) tendus dans les ruelles étroites. Les corps en paraissent d'autant plus aériens et leur positions dans l'espace plus étranges. Sur un écran d'eau disposé sur le lot, d'autres corps flottent dans l'élément liquide.

 

Deidi Von Schaewen (née en 1941, vit à Berlin, Allemagne)

 

Ses photographies sont des images de ces strucures éphémères que sont échaffaudages et bâches sur des immeubles ou des monuments en travaux, pseudo-architectures vivantes qui les dissimulent et se substituent provisoirement à eux. Ces images sont projetées sur différentes façades du parcours, comme si elles étaient en quelque sorte restituées dans une mise en abîme vertigineuse : images, nées de l'image d'un mur dissimulé, sur un mur qu'elles dissimulent.