EN

À TOULOUSE

Archives

Mathilde Ter Heijne

Exposition — Couvent des Jacobins

Né en 1969 à Strasbourg.

Vit à Berlin.

 

Evitant tout sentimentalisme, l'artiste pénètre dans les abîmes de l'autosacrifice. La fragilité psychologique, le "lavage de cerveau", le fanatisme et, en général, les états psychologiques dans lesquels les limites du moi se brouillent constituent le thème central de la majorité de ses travaux. Dans Mathilde, Mathilde (2000), l'artiste reprend le rôle de Mathilde, prénom qui coincide avec le sien et celui des protagonistes de trois célèbres films français (Le Mari de la coiffeuse de Patrice Lecomte, La femme d'à côté de François Truffaut et Noce Blanche de Jean-Claude Brisseau). Les personnages des trois films entretiennent des relations sentimantales avec des hommes plus âgés et finissent toutes les trois par se suicider. Dans Suicide Bomb (2000) présenté à Cahors dans le cadre des Passerelles en Midi-Pyrénées, l'artiste analyse en détails ces comportements extrêmes et leur incidence chez les femmes, pour des raisons religieuses, politiques ou idéologiques.