EN

À TOULOUSE

Archives

Christoph Draeger

24.09.04 - 17.10.04
Installation – création — les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

Christoph Draeger, Le Radeau de la Macumba, 2004

Vue d'exposition, Printemps de septembre, 2004
Une installation d'après le film Bloodspill in Brazil de Gary Breslin et Christoph Draeger, 2004

Installation avec projection vidéo, 2 écrans, son, 25' - radeau en bois, objets de culte Macumba, bougies et objets divers.
Courtoisie de la Galerie Anne de Villepoix, Paris, et Roebling Hall, New York
Photo : André Morain

Christoph Draeger, vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2004

© Printemps de septembre, photo André Morin

Né en 1965 à Zurich, Suisse.

Vit à New-York. 

 

Christoph Draeger travaille depuis dix ans à partir d'images de catastrophes, de destructions et de violence sous forme de films, d'environnements, de sculptures ou de tableaux puzzle. Installé à Manhattan, il a vécu les attentats du 11 septembre 2001 simultanément depuis la fenêtre de son atelier et à travers la télévision. Ce qui malgré tout n'a pas modifié sa position qui, à l'opposé du traitement que font les médias de ce type d'événements, consiste à démonter les rouages politiques, culturels et psychologiques d'une imagerie du désastre.

 

Il présente aux Abattoirs une nouvelle installation associant vidéo et sculpture, produite pour l'occasion à partir d'un scénario de film d'horreur réalisé au Brésil avec Coffin Joe (véritable légende vivante du film d'horreur brésilien) dans un environnement issu du culte Macumba.

 

Production Les Abattoirs, Musée d'art moderne and centre d'art contemporain, Toulouse.