EN

À TOULOUSE

Archives

Dinos Chapman - Jake Chapman

Les Désastres de la guerre
Exposition — Couvent des Jacobins

Né en 1962 à Londres.
Né en 1966 à Cheltenham.
Vivent à Londres.

 

Est-il bien nécessaire de présenter Jake & Dinos Chapman, les frères terribles de l'art contemporain, qui, notons-le, n'ont été que très peu montrés en France ? Au-delà du spectaculaire, de l'outrance de leurs propositions et des remous médiatiques qu'elles peuvent susciter, leurs oeuvres ont quelque chose de salutaire, de cathartique. Surexposer le refoulé est chez eux un principe dont ils usent sans ménagement et sans manquer d'une ironie subversive. En particulier pour ce qui est du rapport inavouable entre le sexe, la violence et la mort, dont la combinaison soustend l'activité et la culture humaine.

 

Dans le cadre monumental du réfectoire des Jacobins est exposée Les désastres de la guerre, une série de gravures empruntée directement à Goya et retravaillée, qu'accompagne deux sculptures récentes conçues à partir de l'imagerie de l'arbre des supplices. C'est bien dans la tradition de Goya que J. & D. Chapman consomment (ou consument) l'iconographie religieuse, les symboles de la politique et du consumérisme afin de proposer une vision revue et corrigée, consciemment distordue, de la réalité. Comme un antidote aux vertiges de la terreur et de l'inhumanité.