EN

À TOULOUSE

Archives

Franz Ackermann

Exposition — les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

Franz Ackermann, Songline, 1998-2002
Peinture sur bois, photographie, présentoirs avec cartes postales, miroir synthétique, écran de projection, DVD, dimensions variables 
Collection Fond national d'art contemporain
Vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2005

© Printemps de septembre, photo André Morin

Franz Ackermann, Songline, 1998-2002
Peinture sur bois, photographie, présentoirs avec cartes postales, miroir synthétique, écran de projection, DVD, dimensions variables 
Collection Fond national d'art contemporain
Vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2005

© Printemps de septembre, photo André Morin

Né en 1963 à Neumarkt St Veit, Autriche.
Vit à Berlin et Karslruhe, Allemagne.

“Je suis comme je voyage et comme je vis”, déclare Franz Ackermann.

 

 Le voyage, le nomadisme, la mégalopole contemporaine et la déterritorialisation sont à l’origine de sa “peinture”. Ses œuvres se présentent comme un chaos organisé aux couleurs vives, un environnement aux résonances psychédéliques où flottent des fragments du paysage que dessinent l’architecture et l’urbanisme actuels.

 

Songline, 1998–2002 (œuvre acquise récemment par le Fonds National d’Art Contemporain et réinstallée dans la grande halle des Abattoirs) est une vaste installation de panneaux peints, de photographies, de cartes postales, de miroirs et de vidéo. Appartenant à la série des Evasions, elle incarne un environnement à la fois visuel et mental, issu des pérégrinations physiques et pensées de l’artiste indifférent aux lois de la perspective et de l’apesanteur. Comme une réponse au vertige de globalisation par une conception émancipée de l’image.