EN

À TOULOUSE

Archives

James Rosenquist

Eau de Robot
Exposition — les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

James Rosenquist, vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2005

© Printemps de septembre, photo André Morin

 

Né en 1933 à Grand Forks, North Dakota. 
Vit à Spring Hill, Floride.

 

Bien connu pour sa contribution au Pop art avec les dimensions vertigineuses de ses peintures, James Rosenquist a toujours été fasciné par l'espace et les avancées scientifiques ou technologiques. Ce qui va de pair avec sa préoccupation pour le destin social, politique, économique et environnemental de la planète.

 

Eau de Robot (1984) présenté aux Abattoirs, montre un étrange ballet cosmique. Cinq éléments flottent dans l'espace sidéral : des engrenages, une image de façades de gratte-ciel, une bonde d'évier, des filaments rougeoyants associés à une sorte de valve, et une représentation géométrique de l'entonnoir d'un vortex. Cette oeuvre à tiroirs traduit dans l'énergie cinétique de l'image la théorie de la relativité à l'origine des spéculations sur la nature du cosmos et l'invention des trous noirs. Mais à travers ces motifs évoquant l'aspiration, l'engloutissement, l'artiste suggère aussi la contingence et l'impesanteur de l'activité humaine face aux mystères de l'univers. Eau de Robot représente un moment clef pour Rosenquist et la peinture qu'il propulse ainsi dans un vertige subliminal.