EN

À TOULOUSE

Archives

Siobhàn Hapaska

Exposition — les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

Vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2005

© Printemps de septembre, photo André Morin

Vue d'exposition, Les Abattoirs, Toulouse, 2005

© Printemps de septembre, photo André Morin

Née en 1963 à Belfast.

Vit à Londres. 

 

Siobhàn Hapaska n'a jamais été montrée en France bien qu'elle ait participé à Dokumenta X à Kassel et qu'elle ait représenté l'Irlande en 2001 à la Biennale de Venise. Peut-être parce que son travail semble émerger de nulle part, si ce n'est d'un futur plus ou moins proche. Les motifs du déracinement, du déplacement vers une autre dimension formelle et mentale qu'elle décline dans ses oeuvres ont en effet un caractère foncièrement exogène. Ses sculptures et installations montrent des objets immaculés aux formes mutantes réalisées en fibre de verre opalescente. Le son et l'image accompagnent souvent ces éléments hybrides, entre véhicules et territoires, qui suggèrent des sortes d'îles fantasmagoriques émergeant du désir impatient pour un ailleurs indéterminé.

 

Siobhan Hapaska présente aux Abattoirs plusieurs réalisations récentes qui jouent de l'opposition entre l'artificiel et le naturel, le réel et l'imitation.