EN

À TOULOUSE

Archives

Christoph Büchel

22.09.06 - 15.10.06
Installation — Couvent des Jacobins

Christoph Büchel © Printemps de septembre 2006, photo André Morin

Chistoph Büchel, Les Jacobins © Printemps de septembre 2006, photo. André Morin

Né en 1966 à Bâle, Suisse.
Vit à Bâle.

 

Christoph Büchel est un des représentants majeurs d'un nouveau courant d'art politique et subversif qui s'est développé depuis quelques années en Suisse. Son travail, qui a figuré notamment dans l'exposition "Dyonisiac" au centre Georges-Pompidou, prend le plus souvent la forme de reconstitutions d'intérieurs chaotiques. Appartements conçus comme des bunkers de survie, boutique offrant tout l'équipement de première nécessité aux sans-abri, ou vestiges d'un concert de rock donné dans une chambre froide, ces décors hyperréalistes évoquent la menace d'une apocalypse imminente. La guerre et le pouvoir corrupteur de l'argent sont deux des cibles favorites de l'artiste qui n'hésite pas à faire preuve lui-même d'une certaine violence dans son rapport au spectateur. Empreintes de théâtralité, les oeuvres/situations de Büchel sont, en effet, conçues pour être éprouvées plutôt que contemplées.


Dans le cadre du festival, Büchel présente aux Jacobins une sculpture inédite sur le thème de l'ordre et du désordre, en rapport avec l'actualité en Irak.