EN

À TOULOUSE

Archives

Julian Rosefeldt

Asylum
22.09.06 - 15.10.06
Installation vidéo — Hôtel-Dieu

Julian Rosefeldt, Asylum (2001), vue d'exposition, Hôtel Dieu, Toulouse, 2006
Installation vidéo sur 9 écrans, film 16 mm transféré sur DVD -

Durée : 52' 

Courtoisie Galerie Arndt und Partner, Berlin ; Galerie Max Wigram, Londres

© Printemps de septembre, photo André Morin

Né en 1965 à Munich, Allemagne.
Vit à Berlin, Allemagne. 

 

Les films de Julian Rosefeldt sont conçus comme des typologies de clichés médiatiques par lesquels l'artiste cherche à opérer une critique de notre monde d'images.

 

Avec Asylum (2004), présenté dans la Salle des Colonnes de l'Hôtel Dieu, Rosefeldt se penche sur la vision commune des demandeurs d'asile. Habituellement traitée sur un mode misérabiliste, la condition des immigrés est ici présentée de façon théâtrale. Dans un ensemble de tableaux à l'artificialité appuyée, Rosefeldt croise les figures stéréotypées du travailleur étranger avec le kitsch de l'imagerie exotique. Tel Sisyphe, les personnages sont montrés accomplissant des tâches absurdes et sans fin dans des décors improbables. L'esthétique très picturale du film, son rythme lent et son atmosphère feutrée contribuent à donner un aspect rituel à leurs actions. Par ces effets de décalage, ce film de fiction parvient mieux que tout documentaire à donner une visibilité à l'étranger et à nous le rendre selon lui "émotionnellement proche".