EN

À TOULOUSE

Archives

Sub Rosa

Voix hybrides et anonymes circulant en écho
30.09.06
Installation — Couvent des Jacobins

 Sub Rosa, concert, 30 septembre 2006, Couvent des Jacobins, Toulouse

© Printemps de septembre, photo D. Brunner

“Dès le départ, nous avons voulu être autre chose qu’un label, une machine peut-être… ”, proclame Guy-Marc Hinant, fondateur de Sub Rosa. Depuis 1993, ce label belge hors normes cherche à créer une oeuvre plus qu’un catalogue. Son nom est déjà en soi un programme. Sub Rosa signifie en effet : en confidence, sous le sceau du secret. Le label s’emploie à dénicher des oeuvres rares, liées à des expérimentations sonores inédites. S’il défend de nombreux musiciens issus de la scène électronique (Scanner, David Shea, Janek Schaefer…), s’il a fait redécouvrir des pionniers de la musique  électronique à travers des compilations pointues, le label a aussi édité un grand nombre de disques d’archives sonores étonnantes, dans lesquels il fait entendre des voix de grands créateurs du XXe siècle. Gilles Deleuze, Marcel Duchamp ou William Burroughs se sont ainsi tour à tour vu consacrer des disques. À l’occasion du Printemps de septembre, Sub Rosa présente, sous forme d’installation sonore, un choix d’oeuvres sonores en relation avec l’idée de lignes brisées.

 

Conception : Guy-Marc Hinant