EN

À TOULOUSE

Archives

Rémy Jacquier

21.09.07 - 14.10.07
Exposition — Fondation d'entreprise espace écureuil pour l'art contemporain

Rémy Jacquier, vue d'exposition, Fondation espace écureuil, Toulouse, 2007

© Printemps de septembre, photo Philippe Migeat

Rémy Jacquier, vue d'exposition, Fondation espace écureuil, Toulouse, 2007

Oeuvres réalisées avec le concours du Printemps de Septembre, de la délégation aux arts plastiques et de la DRAC Midi-Pyrénées (Ministère de la culture et de la communication).
© Printemps de septembre, photo Philippe Migeat

Né en 1972 à Chambéry, France.
Vit et travaille à Nantes, France.

 

Rémy Jacquier met en place des systèmes d'équivalences qui lui permettent de construire des volumes, de réaliser des tableaux ou de composer des musiques à partir de sources variées, littéraires ou chorégraphiques. Quand il part du texte (ici exclusivement des extraits de Diderot) le braille sert de point d'appui à cette retranscription, il est aplani, et les alignements de ronds plus ou moins réguliers deviennent un alphabet complexe que l'artiste interprète afin d'élaborer le langage formel de sa sculpture. Ses oeuvres mettent en formes les articulations de la pensée, par le langage plastique elles montrent le cheminement de l'idée, elles bâtissent l'architecture de la dérive conceptuelle. Les maquettes invitent à la déambulation, le regard se perd dans les détours des rampes ou des couloirs. De la même manière ses instruments de musique semblent pris dans des mouvements inconsidérés qui leur donnent des formes alambiquées et folles. Tout ce travail trace d'étranges trajectoires et offre l'errance au regardeur, il l'invite à parcourir une pensée comme on traverse un paysage.