EN

À TOULOUSE

Archives

Matt Elliott

Les Soirées Nomades de la Fondation Cartier pour l’art contemporain — Cour de la Drac

Matt Elliott, DRAC Midi-Pyrénées, 2008
© Le Printemps de Septembre, à Toulouse

Photo Frédéric Sheiber

Matt Elliott, DRAC Midi-Pyrénées, 2008
© Le Printemps de Septembre, à Toulouse

Photo Frédéric Sheiber

Sous le nom de The Third Eye Foundation, Matt Elliott a sorti dans les années 90 plusieurs albums de drum'n bass dont cinq sont parus sur Domino, le label de Franz Ferdinand et des Arctic Monkeys. Au début des années 2000, il s'installe dans le sud de la France et abandonne The Third Eye Foundation pour se consacrer à un projet radicalement différent qui l'amène bien loin de la scène électro. Avec The Mess We Made , suivi de près par Drinking Songs , puis en 2004 Failing Songs , il s'impose comme un songwriter hors pair. Ses chansons simples et mélancoliques, aux textes sombres, sont soutenues par une composition polyphonique qui donne une grande profondeur à chacun de ses morceaux. Dans les motifs instrumentaux à base de guitare, de violoncelle et de piano on entend des influences slaves ou hispanisantes, tandis que l'utilisation de choeurs donne au tout un aspect quasi liturgique.