EN

À TOULOUSE

Archives

Christoph Gossweiler

25.09.09 - 18.10.09
Exposition — Musée Calbet (Grisolles)

1960’s façade, aqueduc hippodrome Jamaica Queens N.Y. LI, USA

© Christoph Gossweiler

Carte postale issue de la collection de l’artiste
 

Né en 1950 à Hüttlingen.

Vit à Strengelbach (Suisse).

 

Invité dans le charmant Musée Calbet de Grisolles, l’artiste alémanique Christoph Gossweiler, peintre et célèbre collecteur d’images (et d’objets) en tous genres, intercale librement ses inépuisables collections parmi les objets de tous ordres de ce petit musée rural.

 

Peintre autodidacte, Christoph Gossweiler a été influencé par l’art concret né dans les années 40, à Zurich. Passionné de voitures, l’artiste a réalisé plusieurs œuvres sur le sujet, tel son monochrome bleu présenté en 1981 au Kunsthaus Aarau, dont la hauteur et la longueur (144 cm x 912 cm) sont les mêmes que la mythique Bluebird CN7 de Donald Campbell. Les peintures de Christoph Gossweiler apparaissent, tout d’abord, comme des faces monochromes dont la couleur et les dimensions semblent aléatoires. En réalité, comme l’artiste le dit lui-même, « les indications concernant les dimensions, la couleur choisie et la technique picturale sont décidées en fonction du contexte et du sujet, de telle manière que les tableaux deviennent des objets accessoires d’une certaine idée, d’un thème spécifique».

 


Que vous inspire le sous-titre de l’exposition : « là où je suis n’existe pas » ?
Christoph Gossweiler : « Ladies and Gentlemen, start your engines! »

 

Que préparez-vous pour le Printemps de Septembre?

Christoph Gossweiler : L'automne de mai.


Qu’est-ce que l’art vous permet d’accomplir ?
Christoph Gossweiler : Continuer à avancer à partir du point où je me suis précédemment arrêté.