EN

À TOULOUSE

Archives

Jùlius Koller - Jiri Kovanda - Klara Kuchta - Tony Morgan

Quand les attitudes...
25.09.09 - 18.10.09
Exposition — Espace Croix-Baragnon

Július Koller

Underground (U.F.O.), 1981,
Courtesy gb agency, Paris
Photographie noir et blanc sur papier
Edition /6, 40 x 60 cm
© Július Koller

Dans les années 70, ces artistes se mettent volontiers en scène à travers des performances.
Qu’ils aient vécu à l’Est ou à l’Ouest, aucun d’entre eux n’a véritablement cherché à s’intégrer au marché de l’art, pas même aux circuits institutionnels. De ce fait, si leurs expériences ont été marquantes, elles n’ont pas connu une forte réception. Figures de la marge, ils reflètent un moment où l’artiste est son propre sujet et où ses attitudes confondent son existence et son travail et non pas l’art et la vie.

 

Július Koller (1939-2007)
Figure marquante de l’art conceptuel issu de l’ancienne Tchécoslovaquie, et auteur en 1965 du manifeste Anti-Happening, qui propose d’élargir l’idée du happening à la vie de tous les jours.
  

Jirí Kovanda (né en 1953 à Prague, vit à Prague)
Autre importante figure de l’art conceptuel d’Europe de l’Est, Jiri Kovanda, réalise dès les années 70 des actions politiques qui questionnent la place de l’individu dans la société.

 

Klara Kuchta (née en 1941 en Hongrie, vit à Genève)
Utilisant la photographie, la vidéo et l’installation, l’artiste réalise des œuvres qui questionnent la société culturelle et économique. La lumière intéresse également Klara Kuchta, tant pour ses qualités esthétiques et naturelles si spécifiques, que pour l’influence omniprésente qu’elle a sur notre perception visuelle.
 

Tony Morgan (1938-2004)
Issu du mouvement Fluxus, ce britannique a notamment inventé via la photographie, la vidéo, la performance et le dessin, le personnage fictif d’Herman, avatar androgyne de l’artiste.