EN

À TOULOUSE

Archives

Aurélie Gelade et Coralie Maurin

23.09.11 - 16.10.11
Exposition — Château d'Eau

Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011

Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011
Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin
 

Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011

Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011

Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin

Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011
Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin
 

Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Pousser une frontière dans le cas où l'image est en chemin, 2011
Courtoisie Aurélie Gelade et Coralie Maurin
Crédit photo: Aurélie Gelade et Coralie Maurin

 

Aurélie Gelade, née en 1984, vit et travaille à Paris.

Coralie Maurin, née en 1985, vit et travaille à Paris.
 

 

Le projet des jeunes artistes françaises consiste à enregistrer les voix ou des bribes de voix d’enfants d’une classe « CLIN », destinée aux élèves non-francophones primoarrivants à l’école élémentaire :

 

« Notre pratique sonore traverse des sujets abondants comme la narration, les langues étrangères, les systèmes de traductions. Grâce à nos précédents projets et à nos recherches actuelles, nous amorçons une réflexion sur l’utilisation du langage au sein du récit sonore, partant du principe que notre écoute se focalise sur cette présence humaine transmise par la voix.
Dans la classe, les enfants fabriquent un espace commun, une convergence de mots, qui leur donnent les moyens de déplacer les frontières de leur monde.Il nous intéresse de rencontrer les enfants en classe et hors de la classe afin de capter la fragilité de ces mondes, au langage incertain et mouvant, où peut-être s’entremêlent les bribes du passé et la projection d’une nouvelle culture. »

 

Remerciements à Mme Karine Ettamri et à ses élèves de la classe CLIN à l'école élémentaire des Gais Pinsons.

 

Lieux de diffusion de l'oeuvre:

- Jardins du Château d’Eau : L’École qu’on pense - Règle du Sud

- Rotonde de l’École des beaux-arts – Règle du Centre
- Librairie Ombres Blanches (section jeunesse) – Règle du Nord

- Accueil du Musée les Musée les Abattoirs – Règle de l’Ouest

- Hall d’entrée de Lieu-Commun – Règle du grand Est