EN

À TOULOUSE

Archives

Thomas Houseago

23.09.11 - 16.10.11
Exposition — Cour de la Drac

Thomas Houseago
Giant Figure (Cyclops), 2011
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo : Le Printemps de Septembre-à Toulouse
 

Thomas Houseago

Giant Figure (Cyclops), 2011

Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles

Crédit photo : Le Printemps de Septembre-à Toulouse

Thomas Houseago
Quake Mask, 2008

Musée les Augustins

Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo: Le Printemps de Septembre-à Toulouse
 

Thomas Houseago
Quake Mask, 2008
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo: Le Printemps de Septembre-à Toulouse

 

Thomas Houseago
Portrait Double-Sided, 2009

Musée les Augustins
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo: Le Printemps de Septembre-à Toulouse
 

Thomas Houseago
Giant Figure (Cyclops), 2011
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo : Le Printemps de Septembre-à Toulouse

Thomas Houseago

Vue d'ensemble, 2011

Musée les Augustins
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo: Le Printemps de Septembre-à Toulouse
 

Thomas Houseago
Quake Mask, 2008
Courtoisie de l'artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles
Crédit photo: Fredrik Nilsen, Los Angeles
 

Né en 1972 à Leeds, Royaume-Uni, vit et travaille à Los Angeles.

 

Formé à la Martin’s School of Art à Londres et aux «Ateliers» à Amsterdam, Thomas Houseago est un sculpteur robuste, à l’image de ses productions souvent monumentales en bois, bronze et plâtre, portraits puissants et expressifs de personnages aux formes et postures inattendues. Les sculptures de Thomas Houseago investissent par leur énergie primale les espaces pour lesquels il les conçoit, montrent leurs textures et révèlent leur processus créatif — gravure, moulage, coulures, établissant un dialogue immédiat avec les spectateurs. L’artiste est radical dans son conservatisme, retournant nos notions contemporaines de la sculpture avec des oeuvres qui embrassent à la fois l’histoire et l’immédiateté de la main de l’artiste.

À l’occasion du Printemps de Septembre, et après avoir visité les lieux d’exposition qui accueilleront ses travaux à Toulouse, il produit de nouvelles pièces : une série de sculptures en écho aux gargouilles du cloître du Musée des Augustins, et une grande figure totémique pour la cour de Drac.