EN

À TOULOUSE

Archives

Andrea Mastrovito

Martyrs
28.09.12 - 21.10.12
Exposition — Pavillon Blanc Henri-Molina | Centre d’art (Colomiers)

Andrea Mastrovito
Série Les Martyrs (2011)
Courtoisie de la Galerie 1000Eventi, Milan
Crédit photo : Nicolas Brasseur, Le Printemps de Septembre 2012

Andrea Mastrovito
Série Les Martyrs (2011)
Courtoisie de la Galerie 1000Eventi, Milan
Crédit photo : Nicolas Brasseur, Le Printemps de Septembre 2012

Andrea Mastrovito
San Paolo, série Les Martyrs (2011)
Courtoisie de la Galerie 1000Eventi, Milan
Crédit photo : Nicolas Brasseur, Le Printemps de Septembre 2012

Né en 1978 à Bergame (Italie). Vit et travaille à Bergame et New-York.

 

Chaque année depuis 2008, le Printemps de Septembre et le Centre d’art de Colomiers s’associent pour composer une exposition en lien direct avec la thématique annuelle du festival :

 

Andrea Mastrovito

Martyrs, série de dessins (2011)
Le Pavillon Blanc, Centre d’art I Médiathèque de Colomiers

 

Si l’artiste utilise des techniques diverses, peinture, collage, installations en papier, le dessin reste une technique de référence chez Andrea Mastrovito. On retrouve dans son oeuvre un usage de l’histoire comme un prétexte pour revisiter les mythologies et des sujets tels que la mort ou la souffrance. Sa lecture est iconoclaste, propice au récit et confronte les mythes anciens à l’imagerie moderne. Dans une série intitulée Martyres et réalisée 2011, l’artiste interprétait ainsi des scènes de martyre inspirées de l’Evangile selon Jésus-Christ de l’écrivain portugais José Saramago.

 

Exposition du 28 septembre au 8 décembre 2012.


« Visites dialogue » autour des œuvres les: 13 octobre, 11h, 10 novembre, 11h et 1er décembre, 11h

Evénements associés :
Exposition Situationnisme et bande dessinée, 9 novembre 8 décembre 2012
Exposition Road Strip ! #5, 9 novembre 8 décembre 2012, avec Camille AZZONI, Gaëlle SANDRE, Sébastien DELEILH, Sophie VISSIERE et Jean-Gabriel FARRIS associé à Xavier BOUYSSOU, Chloé MUNICH et Vincent LALANNE
Evénement Exposer, 7 décembre 2012, en partenariat avec l’association C-E-A