EN

À TOULOUSE

Archives

Emmanuel Van der Meulen

Emmanuel Van der Meulen
24.05.13 - 23.06.13
Exposition — Château d'Eau

Emmanuel Van der Meulen, Objet Métier VII – X, 2013, Château d'Eau. Photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse, 2013 ©Le Printemps de septembre

Emmanuel Van der Meulen, Grand Métier I-V, 2013, Château d'Eau. Photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse, 2013 ©Le Printemps de septembre

Emmanuel Van der Meulen, Grand Métier VI, 2013, Château d'Eau. Photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse, 2013 ©Le Printemps de septembre

Emmanuel Van der Meulen, Grand Métier I-V, 2013, Château d'Eau. Photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse, 2013 ©Le Printemps de septembre

Emmanuel Van der Meulen est peintre. Il a été invité au Château d’Eau à poursuivre le projet de recherche développé lors de sa résidence à la Villa Médicis à Rome en 2012 – 2013 sur l’inscription de la peinture dans l’architecture. S’il a choisi le tableau comme support privilégié, il a toujours tenu comme essentielle la relation entre celui-ci, l’espace qui l’entoure et la situation physique du spectateur. La couleur, sa présence particulière, est le centre de son oeuvre comme de ses tableaux.

De grandes figures élémentaires peintes sur des formats monumentaux rythment l’exposition en plusieurs stations. Des tondi (des toiles rondes) complètent ce cycle. Ces formes simples auxquelles Emmanuel Van der Meulen circonscrit son oeuvre, une certaine économie de moyen, lui permettent de mettre à distance, ou, pour le moins, de retarder toute forme de représentation, afin de proposer au regard les éléments propres à la peinture, attirer l’oeil, en deçà où au-delà de la vision quotidienne.

"Dans le partage avec le spectateur, ces quelques formes simples sont le minimum reconnaissable. Elles se donnent à voir d’emblée et on peut passer à autre chose. On peut aller au-delà de la reconnaissance de ce qu’il y a à voir sur le tableau et en venir à l’expérience de la peinture." * E. Van der Meulen, entretien avec Éric de Chassey, Emmanuel Van der Meulen. Enten – Eller. Tableaux 2006-2008, Paris, Lienart – Galerie Jean Fournier, 2009, n.p. 

Ce travail rappelle la radicalité de l’art minimal et les oeuvres de quelques grandes figures contemporaines comme Blinky Palermo ou Günther Förg mais prend sa source dans l’histoire bien plus lointaine de la peinture ancienne, de l’ornement et du décor peint. Le groupe d’oeuvres présentées au Château d’Eau s’inspire notamment très librement des visions géométriques et cosmologiques d’Hildegarde de Bingen décrites dans le Livre des heures divines.

Emmanuel Van der Meulen est né en 1970 à Paris. Il vit à Paris et travaille à Nogent sur Marne. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2001, pensionnaire de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2012-2013, Emmanuel Van der Meulen a été associé au BlueOrange Support Prize en 2006 par Gabriel Orozco, il a exposé à l’Espace de l’art concret à Mouans- Sartoux, au Minus Space à Brooklyn, au Collège des Bernardins à Paris. Il a été le commissaire de l’exposition Buongiorno Blinky aux Cantieri Culturali alla Zisa à Palerme en 2013. Son premier essai critique, L’imagination et le suspens du regard selon Simone Weil, a été publié dans le catalogue d’exposition La Pesanteur et la Grâce en 2010.

Mise en couleur par Farrow&Ball, distribué par Secrets d'atelier.
Avec le soutien des Amis du Printemps — Festival international d’art de Toulouse