EN

À TOULOUSE

Archives

Sven't Jolle

MERES AUSTERES
23.05.14 - 12.07.14
Exposition — BBB centre d'art

Mères austères / Austerity Mums (2014) Sven't Jolle, BBB Centre d'art. Crédits photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse 2014 ©Le Printemps de septembre

Mères austères / Austerity Mums (2014) Sven't Jolle, BBB Centre d'art. Crédits photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse 2014 ©Le Printemps de septembre

Mères austères / Austerity Mums (2014) Sven't Jolle, BBB Centre d'art. Crédits photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse 2014 (c) Le Printemps de septembre

Mères austères / Austerity Mums (2014) Sven't Jolle, BBB Centre d'art. Crédits photo Nicolas Brasseur, Festival international d'art de Toulouse 2014 (c) Le Printemps de septembre

MERES AUSTERES / AUSTERITY MUMS

Sven’t Jolle, né en 1966, vit et travaille à Anvers et Melbourne.
Il est présent dans les collections publiques belges, françaises et allemandes (Frac Basse-Normandie et Frac Nord – Pas-de-Calais ; musées SMAK de Gand, MUHKA d’Anvers et Kunstmuseum de Düsseldorf). Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles au SMAK en 2005 et dans les galeries Laurent Godin, Paris et Stella Lohaus, Anvers en 2009. Il a été montré dans des expositions collectives (Mamac de Nice et Frac B-N en 2013, Kunsthalle de Düsseldorf en 2008, Crac Alsace en 2005). Il est représenté en France par la galerie Laurent Godin.
 
Les mères de l’austérité : le titre choisi par Sven’t Jolle pour son exposition met d’emblée ses sculptures en prise directe avec les sociétés contemporaines, particulièrement celles de la Zone euro où les politiques d’austérité sont devenues le quotidien des populations, depuis les mots d’ordre martelés par les medias jusqu’aux mesures effectives prises par les dirigeants. Cette réalité que l’artiste considère comme « le plus haut niveau de l’imagination », c’est par la sculpture, puissamment matérielle, qu’il invite le spectateur à l’affronter D’abord, il dessine, comme en témoignent ses carnets, à la recherche d’idées et de formes, inspiré autant par les événements contemporains que par l’histoire de la sculpture, ici par exemple telle Montserrat de Julio González. Puis il modèle la terre, renouant avec les origines de l’art, œuvrant dans un rapport physique direct à la matière. Les sculptures obtenues peuvent être transposées dans d’autres matériaux. Exposées dans des dispositifs qui s’apparentent à des installations, elles frappent par leur diversité d’aspect : imitant le réel, dans le cas de ce parc de jeux réalisé d’après celui d’un centre de détention pour demandeurs d’asile, ou s’en démarquant franchement pour les sculptures en terre travaillant sur une grisaille proche du dessin. Elles se répondent et ébauchent des départs de narrations : mères à l’enfant et vieillard, marmite de soupe, comme un condensé de la précarité, comme un instantané de la violence du monde. Sven’t Jolle ne cesse en effet de le questionner, d’y mettre au jour les inégalités, adoptant une position atypique aujourd’hui -  celle d’une critique frontale,  jamais toutefois exempte d’humour. C’est non seulement l’histoire, mais surtout le rôle de la sculpture qui se trouve ainsi posé, dans la tradition de la sculpture réaliste d’un Constantin Meunier qui, au XIXe siècle, se consacra à la représentation de la classe ouvrière ; dans un dialogue tendu aussi avec le monument comme porteur du discours officiel et dominant ici constamment malmené.

Mère austères/ Austerity Mums est la première exposition personnelle de l’artiste dans un centre d’art français.

Commissaire: Cécile Poblon

Co-production BBB centre d’art, Festival international d’art de Toulouse/Le Printemps de septembre, galerie Laurent Godin, Paris, avec le soutien des Autorités flamandes.