EN

À TOULOUSE

Avant

Claude Lévêque

26.09.08 - 19.10.08
Exposition — Maison Eclusière

Claude Lévêque, Maison Éclusière, 2008, ©DR, Le Printemps de septembre - à Toulouse

Claude Lévêque, Maison Éclusière, 2008, ©DR, Le Printemps de septembre - à Toulouse

Claude Lévêque, Maison Éclusière, 2008, ©DR, Le Printemps de septembre - à Toulouse

Né en 1953 à Nevers.

Vit et travaille à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et Pèteloup (Nièvre).

 

Quel est la nature de votre projet ?

Rendez-vous d'automne est le titre d'une chanson de Françoise Hardy qui sera reprise dans l'exposition, chantée par la chorale d'une maison de retraite.

 

C'est un parcours auquel vous inviterez le spectateur...

Je ne révèle jamais trop les choses avant qu'elles soient faites, et d'abord parce que ça peut changer. Pour l'heure, j'imagine une atmosphère d'automne « augmenté », avec des feuilles mortes en décomposition partout sur le sol, aussi bien dans l'entrepôt que dans les petits appartements privés de l'éclusier situés à l'étage. J'adore ce lieu, et j'ai eu très vite cette idée d'une situation automnale envahissante.

 

Que vous inspire la formule « Là où je vais, je suis déjà » ?
C'est un superbe titre-générique, ça aurait pu être le titre de ma pièce. C'est très mental, comme une sorte de retournement schizophrénique qui ouvre sur un parcours, mais sans au-delà. 
 

 

Baigné d'abord dans la scène punk et dans l'énergie trash des années 80, Claude Lévêque est aujourd'hui une figure à la fois très instituée et toujours alternative de la scène artistique française. Noir génie du lieu, il revisite les lieux d'exposition par le biais de créations environnementales où lumières, objets et sons contribuent à une atmosphère toute particulière.