EN

À TOULOUSE

Avant

Grand Chaos et Tiroirs

26.09.08 - 19.10.08
Exposition — Lieu-Commun

Boris Achour, vue d'exposition "Grand Chaos et Tirroirs" proposée par les Ateliers des Arques, Lieu-Commun, 2008, ©DR, Le Printemps de septembre - à Toulouse 

Boris Achour, vue d'exposition "Grand Chaos et Tirroirs" proposée par les Ateliers des Arques, Lieu-Commun, 2008, ©DR, Le Printemps de septembre - à Toulouse 

Les artistes : Åbäke, Boris Achour, Alexandre Dimos, Aurélien Froment, Jean-Luc Moulène, Benoît-Marie Moriceau, Raphaël Zarka.

 

Les commissaires : Claire Moulène et Mathilde Villeneuve pour les Ateliers des Arques. 

 

A l'occasion du 20e anniversaire de l'Atelier des Arques, le projet « Grand Chaos et Tiroirs », conçu par Claire Moulène et Mathilde Villeneuve, sonde en filigrane les enjeux de la célébration. À travers l'écriture collective d'une petite histoire du Lot dont ils deviennent partie prenante, les sept artistes et graphistes invités cette année en résidence prennent au mot l'idée de célébration, en « illustrant » et en « rendant célèbre » à proprement parler, les pratiques, découvertes et épiphénomènes qui jalonnent leur séjour dans la région. À travers deux expositions – l'une, pensée in situ pour le village des Arques et ses alentours, l'autre conçue a posteriori pour le Printemps de Septembre comme le compte-rendu de cette expérience inédite d'immersion collective – et par le biais d'un livre qui élabore au gré de documents d'origines diverses, un récit communautaire mêlant sans hiérarchie la parole et les sources iconographique de la population locale et des artistes, la manifestation « Grand Chaos et Tiroirs » fait le grand écart entre la grande et la petite histoire.


En s'autorisant des rapprochements formels et critiques entre les coagulations minérales des grottes préhistoriques et les concrétions d'un Boris Achour, entre les cavités indigènes de cette région rurale et les formes en creux de Jean-Luc Moulène ou de Raphaël Zarka, le tourisme local et les recherches de Benoît-Marie Moriceau, et encore la parole active de quelques ressortissants lotois et l'intérêt qu'Aurélien Froment porte au témoignage, « Grand Chaos et Tiroirs » joue la carte du handicap de proximité.