FAME

Carte blanche du Kino
24.09.21 - 30.09.21
Événement — isdaT — institut supérieur des arts et du design de Toulouse

© FAME

 

Infos pratiques :

5, quai de la Daurade, 31000 Toulouse

 

Ouverture le vendredi 17 septembre de 18h à 00h

 

Du mercredi au dimanche de 12h à 19h

Nocturnes les 17, 18, 24, 25 septembre jusqu’à 00h

Projections

 

Commissaires : Olivier Forest et Benoît Hické (Amore)

 

Avec des films de : Scott Cummings, Loretta Fahrenholz, Maud Geffray, Mark Leckey, Manu Luksch, John McManus, Camilo Restrepo et Manon Vila. 

Le temps du festival, l’isdaT se transforme en salle de projection éphémère et accueille des films en boucle toute la journée. Quatre cartes blanches se succèdent : une artiste, deux festivalset une commissaire y partagent leurs préoccupations du momentou éternelles obsessions. Chacune de ces cartes blanchesse prolonge hors de la salle obscure avec des concerts,des rencontres ou des projections en plein air.

 

Du dancefloor aux enjeux de société, il n’y a qu’un pas que FAME, festival de films sur la musique de la Gaîté Lyrique né en 2014, franchit avec une programmation toujours curieuse du monde qui l’entoure. Avec de nombreux films en exclusivité française et mondiale, FAME présente chaque année un programme largement inédit qui fait la part belle aux figures singulières, aux odyssées sonores, aux cultures marginales.

 

À l’occasion du Printemps de septembre, FAME propose un parcours singulier qui tente de rejoindre avec fracas la pluralité des mondes. Courants souterrains, subcultures, underground, culture des marges... FAME explore les pratiques populaires qui s’inventent en secret avant d’éclater au grand jour. Rassemblant notamment des films qui ont marqué  les sept premières éditions, FAME nous invite à une célébration de la musique et de ses puissances. Let’s Dance!

 

LES FILMS EN BOUCLE

 

— Scott Cummings, Buffalo Juggalos, 2014

"Mon film n'est pas un documentaire (…) sur les Juggalos. IL EST un Juggalo !", explique le réalisateur. Les Juggalos sont les fans de Insane Clown Posse, l'un des groupes de hip-hop les plus radicaux des États-Unis. Hardcore, rapcore, voire  horrorcore, leur musique est le précipité grimaçant d'une Amérique en ruine, libérale et exsangue. Avec leur masques de clowns, leurs couteaux et leurs tatouages, les Juggalos constituent une tribu résolument underground, excitée par cette musique née à Détroit – symbole par excellence du déclin américain.

 

— Loretta Fahrenholz, Ditch Plains, 2013

Au lendemain de l'ouragan Sandy, dans les rues désertes de Brooklyn, les danseurs du Ringmaster Crew se livrent à une chorégraphie nocturne hallucinée. "Flexing", "bone breaking", "plauzing" … : les mouvements s'enchaînent dans les rues désertes, des halls d'hôtels, une maison dévastée ou un appartement bourgeois, laissant affleurer un espace de "terreur, de mutations et de magie". L'artiste Loretta Fahrenholz livre une fiction dystopique,où viennent se mêler Grand Theft Auto, fusion de l'homme et de la machine, et tech-zombie.

 

— Maud Geffray, 1994, 2014

Un été brûlant à Carnac. Les corps et la musique. La danse en 8 mm. Une soirée magique. Maud Gauffray, moitié de l'élégant duo Scratch Massive, a retrouvé les images d'une rave en Bretagne, filmées en 8 mm par Christoph Turpin. Elle les fait revivre avec grâce et émotion.

 

— Mark Leckey, Fiorucci Made Me Hardcore, 1999

Des dancefloors disco, Northern soul et des raves de Fiorucci Made Me Hardcore au concert de Joy Division au centre de Dream English Kid… La pop culture britannique revisitée par la machine à rêves de l'artiste Mark Leckey.

 

— John McManus, Roxette, 1977

Tourné en 1977 par des étudiants en art de Manchester, Roxette suit des fans de Roxy Music qui se préparent pour un concert de Brian Ferry. À travers l'imaginaire rétrofuturiste du groupe, des rêves de cocktails party sortis des films de l'âge d'or d'Hollywood, Greta Garbo en smoking blanc et fume-cigarettes, se mêlent aux comic books, aux téléviseurs et aux néons des eighties qui approchent. Désir glamour qui contraste avec le cadre industriel, souvent sinistre, de Manchester. Un film rarissime et un petit bijou de pop-art, qui dormait jusqu'à il y a peu dans les archives de l'Université de Manchester.

 

— Camilo Restrepo, Cilaos, 2016

Une jeune femme part à la recherche de son père, homme volage qu'elle n'a jamais connu. Tourné en 16 mm, et porté par le rythme envoûtant du maloya, chant rituel réunionnais, Cilaos explore les liens profonds et troubles qui unissent morts et vivants.

 

— Manu Luksch, ALGO-RYTHM, 2019

Rap Musical against Auomated Propaganda! Ce film est une réjouissante comédie musicale hip-hop réalisée à Dakar avec des artistes activites locaux par la net-artiste Manu Luksch (connue pour son film Faceless produit exclusivement avec des images capturées par les caméras de vidéo-surveillance). ALGO-RYTHM examine les menaces insidieuses que représente la montée en puissance de la gestion algorithmique de la vie quotidienne. Une immersion dans ces data de plus en plus envahissantes !

 

— Manon Vila, Akaboum, 2019

En banlieue parisienne, un groupe d'adolescents erre à la recherche d'une rave party. L'architecte périphérique de la ville défile comme le décor d'une aventure rétrofuturiste qui aurait mal tournée ; l'utopie gouvernementale des grands ensembles, le rêve plastifié du parc Eurodisney, les zones de jeux et de sport utilisées maintenant comme espaces pour la défonce.

 

LES RENDEZ-VOUS

 

Le 24 septembre 

19h — FAME Sound System

20h — Les Froufrous de LilithFood & film – projection et dégustation à l'isdaT

22h — Kevin Colin et les Crazy Antonins – concert à l'isdaT

 

Le 25 septembre

14h30 — Grégoire Couvert et Grégoire OrioKhamsin – projection aux Abattoirs

16h30 — Phil CollinsBring down the wall – projection aux Abattoirs

19h — FAME Sound System

20h — Alexis Langlois – projections à l'isdaT

22h — Esther – live set à l'isdaT

 

En partenariat avec l'isdaT – institut supérieur des arts et du design de Toulouse.