Franz West

Agoraphobia
17.09.21
Sculpture - oeuvre pérenne — Jardin Raymond VI

FRANZ WEST, AGORAPHOBIA, 2005

COMMANDE DU CENTRE NATIONAL DES ARTS PLASTIQUES, PARIS
© PRINTEMPS DE SEPTEMBRE, PHOTO ANDRÉ MORIN

Né en 1947 à Vienne, il y vit et y travaille. 

 

Depuis la fin des années 70, Franz West conçoit des oeuvres qui sont de l'ordre de la sculpture, du mobilier et de l'objet utilitaire. Intitulés Passtuck, objets de transition, ces oeuvres aux formes hybrides et organiques n'ont d'existence que dans la mesure où elle sont utilisées par un tiers. Elles deviennent alors l'équivalent de prothèses physiques et psychologiques. Ces plâtres ont progressivement donné lieu à des pièces monumentales en aluminium peint destinées à l'espace public, intérieur ou extérieur, que l'artiste considère alors comme "une zone de confort".

 

C'est avec une création inédite qu'il répond à l'invitation en 2005 d'exposer aux Abattoirs – Musée Frac Occitanie Toulouse dans la vaste salle dite "Picasso". Agoraphobia montre une sorte de spirale ou d'anneau de Moébius irrégulier dans son dessin comme à sa surface, à l'image d'une racine ou d'une ronce géante qui aurait poussé dans l'espace immaculé. L'agoraphobie étant une forme d'étourdissement, Franz West donne ainsi une réalité concrète à la sensation de vertige par une étonnante excroissance mentale.

Production Le Printemps de septembre 2005, grâce à une commande publique du Centre National des Arts Plastiques, coproduite par la Ville de Toulouse.