Archives

Jean-Claude Silbermann

Le jardin des pierre parlantes
17.09.21 - 17.10.21
Installation — Prairie des Filtres

Né en 1935 à Boulogne-Billancourt, il vit à Sannois en France.

 

Jean-Claude Silbermann, l’un des derniers membres vivants du groupe surréaliste réuni autour d’André Breton, propose un projet inédit au titre évocateur, Le jardin des pierres parlantes. Si l’on peut y déceler une lointaine référence héraldique aux armes parlantes, ces blasons qui traduisent explicitement les appartenances, ce que ces pierres parlantes nous racontent n’a pourtant rien d’explicite. Tels des chasseurs de trésors, les visiteurs sont invités à chercher ces cailloux plats sur lesquels deux formules sont gravées, une de chaque côté. Deux sens de lecture pour une poésie à pile ou face.

 

Jean-Claude Silbermann est tout également peintre et poète. Qu’il découpe des silhouettes dans de minces plaques de bois avant de les peindre pour en faire les figures de sa mythologie personnelle (l’ensemble Babil-Babylone (coll. MAMCO) en offre un panorama virtuose) ou qu’il grave des mots sur des pierres ramassées une à une, il affectionne souvent les travaux lents et minutieux qu’il exécute avec virtuosité. De son premier recueil de poèmes paru en 1959 à sa dernière exposition à la Galerie Michel Descours en 2020, il est actif depuis plus de 60 ans. Ses « Poésies presque complètes (1959-2020) » paraissent cet été aux éditions du Grand Tamanoir sous le titre Passerelle d’oiseaux.

Installation
Prairie des Filtres
Jean-Claude Silbermann
17.09.2021