Archives

Kiki Kogelnik

17.09.21 - 17.10.21
Exposition — BBB centre d'art

Commissaires : Cécile Poblon et David Lemaire

Née en 1935 à Bleiburg (Autriche), elle est décédée en 1997 à Vienne.

 

Sur une scène artistique majoritairement masculine, l’artiste autrichienne Kiki Kogelnik n’a cessé d’interroger le corps, alliant féminisme et technologie. En 1961, elle quitte son Autriche natale pour s'installer à New York. Ce changement de continent s'accompagne d'un changement de style. Ses œuvres toujours plus colorées délaissent l'abstraction pour aborder la question du corps, sous différents angles : social, médical et technologique. Elle observe que les corps façonnés par la société de consommation s'en trouvent dénaturés. Ils perdent tout relief, jusqu'à devenir des enveloppes vides, interchangeables et démontables, envoyés dans l'espace ou dispersés sous les bombes; c'est l'ambivalence du progrès. À la fois graves et légères, les œuvres de Kiki Kogelnik naviguent dans un monde à la fois dystopique et utopique où la science y est aussi oppressante et destructrice que libératrice et créatrice de sens. 

 

Le travail de Kiki Kogelnik est régulièrement montré à l’occasion d’expositions personnelles et collectives : à la MOSTYN Gallery, Llandudno (2020), au Musée des beaux-arts de la Chaux-de-Fonds (2020), au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Nice (2020), à la galerie Mitchell-Innes & Nash, New York (2019), à la Simone Subal Gallery, New York (2018), à la galerie Natalie Seroussi, Paris (2017), à la König Galerie, Berlin (2016) ou encore à la Modern Art Oxford Gallery (2015).

 

 

Avec le soutien du Forum Culturel Autrichien. 

Exposition
BBB centre d'art
Kiki Kogelnik
17.09.2021