Archives

Pauline Curnier-Jardin

17.09.21 - 23.09.21
Projection — isdaT — institut supérieur des arts et du design de Toulouse

Pauline Curnier Jardin, Fat to Ashes, 2021

HD Video, 20:55 min., Prod. Jacqui Davies PRIMITIVE FILM,

Courtesy de l'artiste et de Ellen de Bruijne Projects

Née en 1980 à Marseille (France), elle vit et travaille entre Amsterdam et Berlin.

 

Pauline Curnier Jardin puise dans les rites et les renversements carnavalesques pour raconter des histoires complexes, des histoires de corps et de désir qui sèment le trouble dans le genre et les normes sociales. L’artiste ausculte les mythologies européennes et les passe au tamis de ses fantasmes pour produire des oeuvres à la frontière du sublime et du grotesque.

 

Pour le festival, elle présente deux de ses films, réalisés à 10 ans d’intervalle : Grotta Profunda, les humeurs du gouffre, produit pour le Printemps de septembre en 2011 et Fat to Ashes produit en 2021 dans le cadre du Preis der Nationalgalerie et présenté au Hamburger Bahnhof Museum de Berlin. Si les deux oeuvres partagent un univers truculent et viscéral, le plus récent pousse un peu plus loin les frontières du dicible. Les rituels se font plus violents, les excès plus flagrants et les chants se transforment en cris.

 

Elle est lauréate du Preis der Nationalgalerie 2019, du prix Villa Romana 2021 à Florence, et bénéficiaire de la bourse Villa Médicis 2019-20 à Rome. Son travail a été inclus ou commandé ces dernières années au Steirischer Herbst Festival, Graz (2020), à Manifesta 13, Marseille (2020), au Palais de Tokyo, Paris (2020 et 2013), à l'Assemblée de Bergen, Biennale de Bergen (2019), au Festival international du film, Rotterdam (2018), à la 57e Biennale de Venise (2017), à la Tate Modern, Londres (2017), à Performa 15, New York (2015). Elle est représentée par Ellen de Bruijne Projects Gallery (Pays-Bas).

Projection
isdaT — institut supérieur des arts et du design de Toulouse
Pauline Curnier-Jardin
17.09.2021