Fonds de dotation agnès b.

UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE
17.09.21 - 17.10.21
Exposition — Lieu-Commun, artist run space

© UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE

 

 

Infos pratiques :

25, rue d’Armagnac, 31500 Toulouse

 

Ouverture le samedi 18 septembre à 12h, vernissage à 17h

 

Du mercredi au dimanche de 12h à 18h

Commissaire : Jean-François Sanz, directeur du Pôle Arts et Culture du Fonds de dotation agnès b.

 

Avec : Boris Achour, Véronique Béland, Yoan Beliard, Abdelkader Benchamma, Berdaguer et Péjus, David de Beyter, Rémi Bragard, Florence Carbonne, Emma Charrin et Olivier Muller, Alexis Choplain, Arnauld Colcomb et Bertrand Planes, Damien Deroubaix, Éric Duyckaerts, Jean-Louis Faure, Nicolas Floc’h, Norbert Ghisoland, Jean Gourmelin, Yohann Gozard, Martin Gusinde, Éric Hurtado, Magdalena Jetelová, Emmanuelle K, Adrien Lucca, Eva L’Hoest, Myriam Mechita, Gianni Motti, NASA, Dennis Oppenheim, Jean-Michel Othoniel, Adrian Paci, Abraham Poincheval et Matthieu Verdeil, Lucien Rudaux, Bettina Samson, Jim Shaw, Dennis Stock, Anaïs Tondeur, Agnes Troublé dite agnes b. et Nadia von F

« À l’échelle du cosmique, seul le fantastique a des chances d’être vrai. » Ce postulat énoncé par Teilhard de Chardin au milieu du XXe siècle constitue une excellente entrée en matière pour accéder à cet autre monde, niché à l’intérieur de notre monde, auquel le titre de cette exposition fait référence.

 

UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE questionne tous azimuts notre rapport au réel à travers de nombreux domaines de la création et de la connaissance, aux frontières de la science, de la tradition, du fantastique, de la science-fiction et, in fine, du réel. L’exposition ravive ainsi une quête de savoir visant à dépasser l’apparente contradiction entre matérialisme et spiritualisme, aux croisements de l’art et de la technologie, de l’érudition et de la culture populaire, de l’avéré et de l’imaginaire. Centré autour du réalisme fantastique, mouvement majeur de la contre-culture des 60s, ce projet ambitionne – dans la lignée de l’ouvrage de Louis Pauwels et Jacques Bergier, Le Matin des magiciens et de la revue Planète – de montrer que le fantastique peut résider au coeur-même du réel et qu’il suffit parfois d’observer le monde qui nous entoure en se libérant des dogmes qui guident notre rapport moderne au savoir pour le percevoir dans toute son étrangeté.

 

Ce projet, initié à la galerie du jour agnès b. en 2016, a pris des formes variées, de l’exposition collective itinérante au laboratoire d’expérimentation épistémologique. À travers une sélection d’oeuvres éclectiques, il met en évidence le caractère précurseur de cette aventure éditoriale et artistique – qui, contrairement à d’autres avant-gardes comme le surréalisme ou l’Internationale Situationniste, n’a pas fait école –, ainsi que la pertinence toujours actuelle de ses thématiques de prédilection.

 

Lieu-Commun et le Printemps de septembre invitent Jean- François Sanz à imaginer un nouveau chapitre à ce projet où le noyau dur d’artistes constitué au fil ses pérégrinations s’enrichit d’oeuvres issues de la collection des Abattoirs et de travaux d’artistes de la scène locale sélectionnés en collaboration avec Manuel Pomar, directeur artistique de Lieu-Commun, artist run space.

 

Une exposition coproduite avec Lieu-Commun, artist run space, et le Fonds de dotation agnès b.